• Me voilà en train de pousser un coup de gueule contre une certaine maison d'édition (que je la nomme par sa vraie identité sociale -> "Les Editions Terriciaie").

    Petit flashback -> J'étais partante mais j'ai vite déchantée pour X raisons du coup j'ai demandé l'annulation du contrat et j'ai aussi prévenu tous mes souscripteurs (sachant qu'il m'en manquait !) de laisser tomber et de ne plus s'engager.

    Bref, après l'envoi (datée du 31 Mai 2012 soit 2 jours après les 15 jours de réflexion), je m'en suis éperdumment voulu (mon bébé n'est pas encore prêt à être publié à mes yeux surtout que je ne me sens pas vraiment à l'aise avec cette maison d'édition). J'ai donc demandé, dès le lendemain matin (soit le 1 Juin 2012)  l'annulation du contrat et la destruction pure et dure de mon tapuscrit .

    Mais qu'elle ne fut pas ma surprise (et ma très grosse déception !) de recevoir à mon domicile deux mois après un renvoi de contrat, le deuxième exemplaire signé de la maison. Non seulement la promesse n'a pas été tenue mais en plus ma photo a été publiée sur le site ainsi que le nom de mon oeuvre. Le tout dans la catégorie "Ouvrages retenus".

    Par la suite, je les ai contactés par mail pour leur redemander l'annulation du contrat, la suppression de mes photos mais aussi de me communiquer le coût dû à ma charge des premières impressions (comme indiqué sur le contrat en cas d'annulation) et là, je n'ai eu aucune réponse. Enfin si... mais le directeur a fait semblant de ne pas lire mon mail car il m'a renvoyé de suite après mon premier tome corrigé (par contre là, rien à dire niveau qualité de correction !!). Probablement espérait-il que je dise "Oh oui, c'est trop bien, finalement je vais jusqu'au bout". Et bah non. Quand je dis non, c'est non et j'ai horreur qu'on fasse semblant de ne pas lire mes mails et qu'on ne me réponde pas (une maison d'édition doit être à l'écoute de son auteur)

    Conclusion : Je n'ai plus répondu à un seul de leur mail et je me suis décidée en Septembre à leur envoyer un courrier en accusé de réception dans lequel je relatais fait par fait et jour par jour tous les mails qu'on s'était échangé, les informations (non communiquées sur le contrat) du délais de rétraction et du prix de vente en inscrivant bien tout en bas "Pour faire valoir ce que de droit", avant de signer en mon nom et prénom.

    Bref ! Quinze jours plus tard (le délais de retrait à la poste) mon courrier me revient en "non réclamé" alors que je sais que les bureaux sont ouverts ! J'ai "laissé tombé" mais j'ai bien pris soin de ranger dans une grande enveloppe ma lettre -non ouverte- ainsi que tous les mails précédemment envoyés.

     

    Voilà, officiellement je ne suis plus liée à eux (comme toujours, je n'ai aucune réponse, je n'ai toujours rien payé et je ne les relance plus) mais je ne m'en fais pas car je demande toujours conseils à des personnes qui s'y connaissent en Lois et me disent ce qu'il faut faire et ne pas faire.

    Cet article est là pour vous donnez mon avis et faire savoir ce qu'une annulation chez eux implique réellement. Ce blog est là pour parler de mon parcours, de mes doutes, de mes envies... dans le domaine de l'écriture et de l'édition.

     

    Si pour Terriciae, j'en ai définitement fini avec eux, je suis en train de peser le pour et le contre de l'auto-édition avec avoir parlé avec une auteure dans un salon qui m'a bien aidée, conseillé, dirigée vers des sites... Je souhaiterai aussi avoir quelques infos sur TBE (The Book Edition) car je suis à moitié tentée. Donc si des auteurs pouvaient me faire leur petit topo, you're WELCOME :)

     

    Voilà. Bisous à vous les blogueurs !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique